index

Queen Jewels
Accueil

Switch to English

Made In Japan

Les vinyl replica

En 1998, à l'occasion des 25 ans du premier album de Queen, EMI-Toshiba (maison de disques japonaise) décide de rééditer les huit premiers albums au format CD-vinyl replica. Ce format se présente sous forme de digipack, reprenant le visuel exact du LP de l'époque mais à la taille d'un CD, avec inserts supplémentaires et OBI. Une image évitant souvent de bien longs discours, le visuel de la réédition Jazz de 1998 est présenté sur la photo 1. Hollywood Records (filiale de Disney mais surtout maison de disques aux USA pour Queen) décide de proposer ces CD dans un coffret appelé The Crown Jewels.

Six ans plus tard, en 2004, EMI-Toshiba décide de rééditer tous les albums de Queen jusqu'au Made In Heaven (à l'exception des Greatest Hits et Live At The Beeb) sous ce format. Soit au total 19 albums (dont deux visuels différents pour le Made In Heaven). A noter que le Live At Wembley '86 est réédité sous le nom de Live At Wembley Stadium (version 2003 de ce live).

Cet article n'aurait eu que peu d'intérêt si la mafia russe n'avait pas pointée le bout de son nez... En effet, début 2008, des copies ont fait leur apparition sur le marché. Mais les bootleggers n'étant pas des plus malins ils ont commis des boulettes que je m'empresse de vous exposer.

Tout d'abord le OBI (voir la deuxième photo) :

le « Q » n'est pas identique et sur la copie, le petit drapeau en bas sur la tranche n'apparaît pas.

Sur le CD (voir photos trois et quatre) :

sur la face alu est normalement gravé un numéro de catalogue qui doit être le même que celui de la pochette (en l'occurrence de la forme TOCP- 4 chiffres). Or sur les copies, ce numéro est de la forme Q suivi des initiales de l'album (par exemple I pour Innuendo) et d'une série de 4 ou 5 chiffres.

Ensuite, le travail étant beaucoup moins bien soigné que chez les japonais, il y a des erreurs d'impression sur les labels. Pour le Hot Space par exemple, il y a des taches au niveau de la séparation des couleurs. Et si on en regarde un de près voilà ce que l'on peut trouver (exemple pour le Queen). La première photo est l'original, la seconde, la copie russe.

Tout d'abord, et c'est vrai pour tous les labels, les bootleggers n'ont pas réussi à effacer le cercle situé à 2 cm du centre.

Le logo DISC est absent de la copie.

Au niveau du texte sous le logo trident, une ligne est sautée entre la quatrième et la cinquième, ce qui n'est normalement pas le cas.

Enfin, et là il faut avoir l'œil, sous le gros EMI en rouge, on voit un filigrane qui semble être en cyrillique (d'où l'origine russe supposée).

Selon les éditions d'autres bavures apparaissent. Les deux seules qui semblent revenir à chaque fois sont donc le numéro de catalogue sur la face alu et le cercle du côté label. A noter que ces disques circulent beaucoup sur eBay (ce qui paraît logique) et que certains sont soit vendus avec le livret des éditions US de 1991 soit avec le livret des remasters de 1994. Enfin, certains CD, et c'est le cas du Queen, jouent la playlist des éditions US de 1991 (avec les bonus tracks donc).

Donc ouvrez l'oeil.

Black Queen

img/article/9.jpg
Vinyl Replica version 1998

img/article/10.jpg
Comparaison des deux OBI

img/article/11.jpg
Véritable CD

img/article/12.jpg
Faux CD



Queen Jewels 2005 / 2017 | liste des mises à jour | liens | contact | à propos